Course sur route Mery/Oise

Publié le par $eboss

Motivé, Motivé ! Il fallait l’être !

 

Semaine difficile pour m’entrainer, encore un peu mal aux cannes mardi pour faire des exos , donc sortie cool en force !

Jeudi…flotte…j’étais motivé pour rouler sous l’eau, mais pas sous une douche ! Et faire des exos sous la douche, pas évident, car quand on est à bloc on est plus trop lucide lol…donc j’ai préféré baché surtout que je n’avais pas des pneus assez fiable et en bon état pour rouler sur mes routes dégueulasses !

J’ai préféré opter (une 1ere...enfin quasi) pour du Home Trainer le soir ! 2 potes en avaient un à me dépanner (Merci à eux, j’ai opté pour le Tacx disponible le plus rapidement)

Apres m’être installé « confortablement » sur mon canapé….heu Giant , et avoir mis la TV…enfin le PC sur le carton du Singlebe et un replay de manche de coup du Monde (celle DE Mt St Anne), j’ai tourné difficilement les jambes pendant 25min, puis fais mes exo, puis récup pendant 15min…bref 1h de HT pour essayer de garder la forme !! Qu’est ce qu’il ne faut pas faire…j’ai ouvert ma porte de garage au fur et à mesure car effectivement on transpire comme un porc ! Une fois sortie du HT avec un mal de cul et aux cuisses, j’ai faillit tomber, sensation vraiment bizarre !

Vendredi, soirée entre papa « seul » avec les gosses (les gonzesses nous ont abandonnés du vendredi matin au dimanche après midi), pizza maison bien garnie de FROMAGE, arrosé de binouz, bref le vrai métier !

Samedi midi, reste de pizza avec les enfants et Dimanche….course…je remercie mes parents pour être venu garder mes enfants et la fille de mon frère pour pouvoir nous permettre d’aller faire une course juste à coté de la maison !

Car en plus, il fallait être motivé, flotte depuis samedi soir, et idem avant et pendant la course ! Je voulais absolument rouler (et je le devais pour ne pas rien faire du w-e….) donc je reste ultra motivé.

J’ai mis les chances de mon coté en achetant une paire de pneus neufs, pour mes courses sous l’eau et pour l’hiver (pneu Conti ultra race à 10€ sur Alltricks)

Je les ai monté samedi soir ….et j’ai pincé 2 CAA avec mon démonte pneu, j’ai du me démerder pour les installer à la mano !

Le circuit que je connais (ou j’avais d’ailleurs crevé il y a bien longtemps) et assez crade sur la partie montante. De plus, j’ai l’impression que Mery « me veut pas », il m’arrive toujours quelque chose la bas que ce soit sur VTT ou sur route ! Je veux briser cette malédiction !

On est assez « nombreux » au départ…mais je ne connais quasi personne comme d’hab !

Un truc m’interpelle…c’est que je suis le seul en roue full carbone (lol)…et je stress de voir comment elles vont se comporter sous l’eau car je n’ai jamais roulé dans ces conditions !

Je fais les 2 premiers tours à l’arrière du peloton, je suis à l’aise dans la cote, les jambes ont l’air d’être pas si mal que ça !

Il y a eu quelques petites attaques mais rien de franc.

Mais à la fin du 2eme tour, je vois un mec partir seul en haut de la bosse, partie franchement !

Je sais pas pourquoi mais je le sens bien et bam je pars le chercher ! Le mec a l’air bien affuté, et avec ses liserets BBR sur les manches, ça ne doit pas être un rigolo !

Il est très puissant, ces relances pour me lâcher son assez puissante, un peu trop pour moi lol mais il n’arrivera pas à me lâcher ! Surtout que 2 mecs nous ont rejoints !

On est donc 4 partis en échappé !

On va s’entendre pendant 30min ,

on prendra quasi 1min sur le peloton), mais au bout de cette ½ heure, il y en a un qui ne roule plus trop surtout dans la bosse et un autre un peu moins actif, bluff ou ??

En tout cas je me sens bien, je suis pret à lacher les chevaux si il y a une attaque dans la bosse

C’est là que Nicolas décide de relancer dans la bosse (ce que j’allais faire au prochain tour) et finalement, c’est la répétition de la bosse qui les rendaient moins actifs….ils ne suivent pas mais moi je vais le chercher !

Je cherche d’ailleurs de l’air lol, car il remet des couches, et se retourne à chaque fois voir si je reviens, finalement je lâche les chevaux et me recolle à lui, surtout qu’on est sur la partie un peu venteuse et que si je n’accroche pas là, c’est mort !

On va collaborer pendant tout le reste de la course, je ferais cependant quasi la bosse à chaque tour, il me relayera juste après la bosse. Je ne sais pas si je suis finalement supérieur à lui, je me méfie beaucoup. En plus ses roues font du bruit donc je suis sur le qui-vive qui se fasse la malle dans la bosse, pour ça que j’impose un bon rythme sur la 1ere partie de bosse !

J’ai faillit également m’en mettre 2 dans le même virage, celui juste après l’arrivée. La roue arrière a chassé à 2 reprises, j’ai drifté lol

La bosse s’est vraiment dégradée, plein de trous et de pierres sur le sol, faut choisir la bonne « trace « !

On arrive à 2 tours de l’arrivée, je me tâte à essayer de partir dans la bosse et le jauger mais j’ai « encore » peur de ne pas avoir les jambes de faire 2 tours. Je le sens fort, mais il ne se fera pas la malle et cela va donc se terminer en sprint !

Dernière bosse avant l’arrivée dans le vent, personne ne bouge, je mène la bosse, puis arrivée en haut je suis toujours devant, il ne passe pas.

Je descends mes vitesses pour être prêt à dégainer, on s’approche, on s’approche et à 150m je craque et déclenche les hostilités.

Je m’arrache sur les pédales, je ne sais pas ou il est mais je le sens. On ne voit d’ailleurs pas trop la ligne (c’est un simple trait au sol) donc je continue mon effort jusqu’à la tente d’arrivée et j’explose de joie !

Enfin une belle gagne !!J’étais content d’avoir gagné aux alluettes mais un peu « frustré » du déroulement de la course, mais là, ce fut bien différent !

J’apprends à l’arrivée que Nicolas est pas « n’importe qui », c’est Nicolas Paris, un mec qui a faillit passer pro (et accessoirement il a été champion national ufolep). Bon il ne doit pas être à son meilleur niveau mais je suis content d’avoir gagné ce sprint contre lui.

 

 

Allez un peu de pub pour Asterion (même si les jantes ne sont pas au catalogue), le freinage fut très bon sous l’eau à ma grande surprise, les patins ne se sont pas non plus « bouffé ». J’ai pu freiner normalement sans me faire de frayeur !

 

 

Photos: Cycle derriere un zoom / Jean-Paul Legrix (site ECOP95)

 

Publié dans Compétitions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article