Val d'Oise Trophy de Fosses

Publié le par $eboss

1ere manche du Val d’Oise Trophy, la saison commence !

M’étant rassuré sur mon état de forme à la course de Méru, j’y allais cependant sans réelle confiance, car quelque chose ne va pas : mon cœur.

Je remarque qu’il ne monte plus à l’effort depuis 2 semaines. J’arrive à monter au seuil (et aucune difficulté à rester dans cette zone) mais impossible de le dépasser.

J’avais justement mis le cardio à Meru, (j’avais quand même réussi à atteindre une fcmax assez haute) mais depuis rien. Même sur ma sortie « Paris-Nice » ou j’ai pas mal roulé le cœur n’a quasi pas dépassé le seuil.

J’ai essayé pendant la semaine à essayer de taper des Koms pour faire exploser le cœur mais rien, ça ne veut pas monter !

Je ne me sens pas plus fatigué que ça, et ne pense pas que le petit bricolage que je fais en ce moment me fatigue…(ou alors me fatigue mentalement ?!)

Bref, j’ai remis le cardio pour cette course afin de voir si le cœur allait se débrider !

Bah il va plutôt être congelé….2° au départ, 4° de moyenne pendant la course…il faut bien se couvrir mais pas trop !

C’est difficile de sortir de sa voiture, malgré qu’il fasse très beau.

Toujours autant de monde au départ, c’est la magie de ces courses, en plus on commence par la plus belle à mon gout, top ! On est en plus sur d’avoir un terrain sec vu que la foret est sablonneuse.

Seul point noir, le départ. L’ancien endroit où se déroulait départ/arrivé/remise a du être modifié suite au labourage de l’agriculteur de son champ ! Résultats, les voitures sont à 3km du départ, et l’arrivée se fait ou il y a les voitures, pour la logistique des vêtements et autres, c’est compliqué !

L’idée de faire ce nouveau départ dans une montée est excellente, mais malheureusement, c’est étroit et on ne fait pas toute la monté….on tourne 200m plus haut à droite…

Arrivé dans les derniers dans le sas (ça bouchait pour y accéder) ou il a fallu nous faire rentrer au chausse pieds (de nombreux "jeunes" sont devenu vieux et viennent augmenter le nombre de Senior B), le départ fut compliqué. Car arrivé 200m après dans un single, impossible de doubler, il faut être patient…

Et des que l’on sort de ces 2 singles et qu’on peut commencer à remonter, le mal est déjà fait !

Nicolas Bazin (Team BH) est déjà loin, on termine à peine la descente qui nous ramène sur une route pour accéder à la 1ere bosse que lui, est déjà sur la route et est au pied de la bosse…

On ne le reverra plus….

Je profite de la bosse pour refaire un peu mon retard mais je n’ai pas l’impression d’avancer…je suis un peu collé/jambes dures…

Je m’excite pas plus que ça, je roule à mon rythme. Heureusement, que j’ai en point de mire des concurrents car sinon le moral aurait été en baisse.

Il m’aura fallu 6km pour revenir sur le "2eme" groupe de tête, dans une bosse….puis le gros pétard qui suivait pour « partir », une bonne partie avait mis pieds à terre…

Il n’y aura finalement qu’Eric Weber (l’inévitable et l’infatigable lol) pour me suivre.

Je ferai le tempo tout le 1er tour, il me dit qu’il ne tiendra pas 2 tours à ce rythme (mon œil!!!!).

Puis après une bosse, je ne l’entends plus, il semble avoir craqué….

Val d'Oise Trophy de Fosses

Je me mets donc en mode « rando », je suis un peu sec, et mon cœur ne veut…..toujours pas monter ! Ce qui est bizarre, c’est que je suis « devant » mais que j’ai l’impression d’être à l’arrêt !

 

Val d'Oise Trophy de Fosses

D’ailleurs, Eric s’est refait la cerise, car il revient sur moi (ça m’apprendra de lâcher du mou), on fera le 2eme tour ensemble.

Dans les dernières bosses, il mettra du rythme, j’ai l’impression qu’il veut me faire péter.

Dans les descentes, ça fuse, il descend super bien, mais je me débrouille pas trop mal, le vélo est excellent dans ce domaine, ça rassure ! D’ailleurs en parlant du vélo, RAS, mon simple réglage des freins m’a augmenté la puissance du freinage (j’ai simplement modifié la course de mon levier via la mini vis, chose que j’avais complètement zappé de faire des le début….d’office ils sont livrés proche du cintre, et malgré mon excellente purge je trouvais le freinage et surtout le levier trop proche du guidon). La fourche est vraiment excellente, seul bémol, dans les nombreuses relances en monté (et il y en a plein sur cette manche) la fourche s’enfonçait un poil trop, ce qui rendait un peu le vélo "mou"….je vais devoir remettre un peu plus de pression ou alors, remettre un blocage si cela détériore trop l’amortissement. Je vais essayer également de relever d'1 ou 2 mm la tige, dans les bosses j'avais l'impression de ne pas exploiter correctement mes peu de watts.

 

J’ai l’impression d’être au rupteur mais je ne le lâche pas, je sais qu’après il y a au moins 3-4km de plat pour rallier l’arrivée donc ça sera plus facile !

Une fois la dernière difficulté passée, Eric me dit de passer devant car il est sec, il ne prendra d’ailleurs qu’un relai.

 

Val d'Oise Trophy de Fosses

Je reste méfiant mais il ne fera pas le sprint à l’arrivée, on fait donc 2 et 3, mais que 4 et 5 au scratch, il y a 2 senior A parti 1 min avant (je crois) devant nous.

Val d'Oise Trophy de Fosses

Plutôt content du résultat, mais pas content de ma forme…il y a un truc qui cloche, et en rentrant, hop analyse sur strava et là c’est clair et net, mon cœur n'est pas dans le rythme !!

 

Max à 182…en étant quasi à fond dans les nombreux pétards, moyenne « aussi haute » qu’à Meru sachant que je n’étais pas à fond et que je faisais ce que je veux pendant cette course avec un max élevé (et température idem)

 

Val d'Oise Trophy de Fosses
Val d'Oise Trophy de Fosses

Ça me rappel de vieux souvenir et je connais le remède (en espérant que ce soit ça), le plus dure sera de rester sage cette semaine, il me faut sans doute simplement du repos.

 

Vivement Marines que je sache ou j’en suis !

 

 

Photos: Yves De Nantes, Bslyk Bike (facebook), Revivez vos courses (facebook)

Publié dans Compétitions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article