Course sur route à Belloy en France

Publié le par $eboss

C'est avec grande déception que je fais tardivement le CR de cette course du jeudi de l'ascension....sans photo de courses (snif)...j'ai attendu plus d'une semaine en espérant en avoir mais walou...

Course sur route à Belloy en France

Apres ma dernière course VTT, j’avais réellement besoin de couper ! La course sur route qui a suivit sous la grêle à tourner autour des maisons m’a encore plus permis de me dire qu’il fallait recharger les batteries ! 2 w-e sans courses, c’est clair que ça fait du bien ! J’ai pris le temps de bien m’entrainer en faisant une grosse semaine sur mes 2 semaines ce qui m’a permis de retrouver une  bonne forme ! Le soleil aide également, c’est une bonne vitamine pour ma part !

J’ai donc raccroché un dossard le jeudi de l’ascension, sur une course sur route pas loin de chez moi ! Mon pote voulait qu’on y aille en vélo mais je ne sais pas, j’avais un pressentiment….je voulais pas trop en faire avant…

Il fait beau, et il y a visiblement du monde ! Des têtes connues et d’autres pas….et d’ailleurs des le départ un coureur m’interpelle !

Liserés BBR sur les manches, cuissard Ekoi BBR (et en plus un superbe vélo…), bref il n’a pas mis longtemps à se cacher, on le verra à l’attaque à plusieurs reprises !

Circuit plutôt roulant, légèrement vallonné sur une partie mais avec le vent dans le dos ça passe « trop » facilement, seule l’arrivée est un peu escarpée, ça se rétrécit, ça monte, ça descend avec 2 gros virages dont le dernier en légère monté pour arriver 200m plus loin sur le plat à l’arrivée !

Bon ce n’est pas un circuit pour « moi » mais cette arrivée me plait bien !  

Bref, comme à mon habitude je fais un tour dans les roues, mais plus les tours passent moins ça roule ! Et je déteste être à 110puls dans les roues….à un moment je craque !

Heureusement que Sébastien Roy (celui avec les liserés) est là car c’est lui qui essayera à plusieurs reprises de partir et bien sur, il est marqué à la culotte !

Il m’impressionnera sur une grosse accélération,  j’ai été le marquer difficilement, 52/11 sur une longue ligne droite, je saturai….c’est là que l’on voit les mecs puissants, on n’a pas la même manière de tourner les jambes….

Bon à mon tour, j’essayerai de partir en vain, tout le monde à la queue leu leu mais je ne suis pas assez costaud ! M’enfin peut être qu’au fil des tours ça va craquer…

Je suis régulièrement devant,  je me sens vraiment bien (et pourtant, la veille je n’ai pas fais le métier….je vais commencer à croire qu’il faut se détendre la veille pour marcher le lendemain !!!)

Il y a 11 tours à parcourir, mais à 4 tours de l’arrivée, un coureur accélère gentiment, perso j’en ai marre d’aller chercher les coureurs à chaque fois qu’ils partent (je venais là pour faire mon frac), et c’est un autre coureur qui ira le rejoindre…mais personne d’autre !

Bon, on laisse faire et finalement vu que personne ne roule, ils vont prendre 100-200-300m puis 30s minimum !

 A 3 tours de l’arrivée, je discute avec Sébastien (entre liserés bbr :-p ) très sympathique d’ailleurs, qui me dit qu’on nous laissera jamais partir avec nos liserés…il n’a pas tord ! Et dit qu’on est là pour s’entrainer et qu’il faut rouler…Bon j’en ai un peu plein les jambes mais bon, si il veut qu’on roule, bah on va rouler !

Ah ui, chose que j’ai oublié de dire, plusieurs coureurs sont en équipe,  donc quand on est seul comme lui et moi….bah on est obligé de rouler car personne nous ramène justement devant !

On fera donc l’avant dernier tour en mode « seuil », vive allure. A la cloche, un spectateur (qui m’a bien fait rire) cri qu’on est à 40s et que c’est plié…bizarrement il a le même maillot que le coureur qui est justement devant et vu qu’on roule pas mal, je n’y crois guère !

On passe la ligne puis on arrive dans la partie vallonnée et qui on voit à 10s…les 2 échappées ! Bon on a du rab’, on temporise et là Paulo part en contre ! Vu qu’on s’approche d’eux et qu’il a un coureur juste devant, il tente en vain ! On reviendra …sur lui mais pas sur eux !

Je commence à un peu m’affoler car on est à la fois pas loin, et à la fois proche de l’arrivée !

Et c’est à ce moment là, juste avant d’arriver dans la partie escarpée que ça s’excite !

Je fais tout pour rester devant,  le club  de l’ACVO prépare le « train » sprinteur, ça commence à gueuler pour se placer !

Je suis toujours devant dans les 8, on avale l’échappée, il doit rester 800m ! Ça descend, gros virage en cuvette ou on prend un max de vitesse, je suis malheureusement mal placé pour le dernier virage ou je suis à l’extérieur car à ma gauche il y a tout l’ACVO, mais je fais un bon virage, vu que ça monte ça commence à coincer ! J’arrive à me faufiler comme je peux entre 2 coureurs…mais un coureur mieux placé a déjà lancé son sprint, je vois Paulo qui se lève pour faire de même mais il se rassoit, des que j’ai fini de zigzaguer je m’élance également et lâche tout ce que j’ai ! Je KIFF ce moment là ou on se « transforme » en super « Saïan », ce moment ou on est un peu sec mais avec l’adrénaline on arrive à surmonter les douleurs et surtout à ne plus écouter le « cœur » et seul les jambes sont la limite !

Je passe donc Paulo, revient à hauteur de Charles Henri et c’est là à 30m de la ligne que les jambes commencent à crier au secours,  30m, 20m, suis à sa hauteur mais suis obligé de me rasseoir quand les jambes saturent, pioche comme je peux pour le « sauter » sur la ligne,  YESSSSSSS !!!! Elle est pour moi !

On me félicite, et le 2eme me dit même que je la mérite (ça fait plaisir de l’entendre).

On fera d’ailleurs un tour de récup, et j’aurai fais connaissance d’un mec qui a un sacré coup de pédale…je le rencontrerai sans doute au régional route et je l’espère, au national  route également !

 

 

 

 

 

Course sur route à Belloy en France

Petit complément de CR, j'ai trouvé un petit résumé de la course sur le site de l'ECOP j'en avais oublié quelques détails:

 

Ainsi j’ai commencé par  participer le 5 Mai à l’épreuve organisée par le club de Belloy à Belloy, avec au programme un circuit de 6.5 kms a parcourir 11 fois peu vallonné mais toujours difficile avec le vent qui permet aux plus costauds de faire des bordures ou bien de rouler a plus de 50km/h vend de dos.

Dès le départ une échappée de 3 coureurs se forme et ils restent devant environ 3 tours avant que les costauds (dont un champion de France route et un double champion de France VTT) du peloton ne décident de revenir dessus.  Ensuite cela attaque souvent mais il c’est compliqué de sortir puisque cella roule très vite (on finira d’ailleurs avec une moyenne de 40,06 km/h). Cependant a 2 tours de l’arrivé deux coureurs arrivent à sortir (Alex Nauche et Frédéric Daval) et il ne seront repris qu’a un km de l’arrivée. Nous arrivons donc groupé pour l’arrivée et au sprint ou Sébastien Clavier (Sanglier) se montre le plus rapide devant Charles-Henry Fouyer (USEE) et Paulo Da Cunha (ACVO), pour ma part je finis 13 eme .

 

Photos et cr: ECOP

Publié dans Compétitions

Commenter cet article